Belfort : la direction d’un Ehpad durement touché par le coronavirus écartée

FRANCE 2

Près de Belfort (Territoire de Belfort), après le décès de 17 résidents liés au coronavirus Covid-19, la direction d’un Ehpad vient d’être écartée, lundi 6 avril, dessaisie de ses fonctions.

C’est une décision extraordinaire pour un Ehpad : à 15 heures, lundi 6 avril, la direction de l’établissement, situé près de Belfort (Territoire de Belfort), a été écartée par le département et l’agence régionale de santé (ARS). En cause, une gestion jugée trop légère face à l’épidémie. Le père d’une femme est décédé la semaine passée. Elle n’a eu aucune nouvelle de la direction depuis. Une inertie dénoncée par le département. Deux visites de contrôle ont été réalisées en mars, mais l’établissement dénombre désormais 17 victimes.

Un manque chronique de personnel

Les 115 résidents n’auraient pas été suffisamment confinés. L’établissement était dirigé par une association évangélique, Servir, qui n’a pas répondu à nos sollicitations. Des dysfonctionnements qui ne seraient pas nouveaux, selon la maire par intérim, Corinne Coudereau, qui dénonce un manque chronique de personnel. Le nouvel administrateur nommé pour deux mois a pris ses fonctions mardi matin. Beaucoup craignent une hécatombe dans cet Ehpad. Selon le département, cinq résidents seraient entre la vie et la mort, tandis qu’une vingtaine d’autres présenteraient les symptômes du Covid-19.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne