BD, bande dessinée. Le printemps gommé des festivals BD

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Chaque année, avril, mai, juin sont propices aux grands rassemblements des amateurs de bandes dessinées. Après l’abattement et la sidération, la plupart d’entre eux ont redoublé d’initiatives pour se réinventer en attendant des jours meilleurs. 

Bastia, Lyon, Amiens et Aix n'ont pas eu le loisir d'accueillir les auteurs attendus en dédicaces et d'accrocher les planches des expositions programmées. On les retrouve sur Internet en attendant l'automne.

Bastia envisageait déjà l'avenir

Commençons par saluer les intuitions des rencontres BD à Bastia dont la 27e édition devait se tenir aux premiers jours du mois d’avril. Avec notamment une exposition intitulée "La Fabrique des Futurs". On devait par exemple y retrouver Préférence système, récompensé cette année par le Grand Prix de la critique. Le dessinateur Ugo Bienvenu y questionne la saturation des banques de données, qui aboutira immanquablement à choisir un jour de conserver en mémoire le dernier tube à la mode, plutôt qu’un poème de Gérard de Nerval. Bastia souhaite pouvoir présenter ses expositions et spectacles au fil de l’eau, dans les prochains mois.

À Lyon, la BD occupe le terrain

Lyon BD devait accueillir le public à la mi-juin. À défaut, ce week-end-là, le festival se déclinera sur Internet, et surtout, il prévoit désormais pour 2020 de tisser sa toile à travers la ville à partir du mois de septembre.

Ainsi, Laurent Bonneau et Marie Demunter, honoré l’an dernier du Prix Club de la Presse du Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand pour leur livre sur Bruxelles mèneront un projet similaire à Lyon, et seront exposés au Musée d’Histoire, quand le dessinateur Alfred se verra lui offrir une résidence d’artiste au Théâtre des Célestins. Guy Delisle sera présenté à la médiathèque de Francheville. Sans oublier des spectacles scéniques, comme Tintin autour du monde à l’auditorium de Lyon. 

Amiens fait la classe

Du côté des rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, on ne laisse pas tomber les 83 auteurs invités ce printemps. Le festival leur a passé des commandes rémunérées : des textes et dessins, sur la ville d’Amiens ou le confinement, et des vidéos parmi lesquelles des cours en ligne à destination des élèves de la région.

L’association "On a marché sur la Bulle" est fortement engagée dans le service éducatif autour de la bande dessinée. Juste avant le confinement, les collégiens de la Somme et de l’Oise ont réussi à boucler un travail de six mois, au bout duquel ils ont choisi de décerner leur prix à la BD Amazing Grace, l’histoire d’une petite fille monstrueuse et mignonne d’Aurélien Ducoudray, Bruno Bessadi et Fabien Alquier chez Glénat. 

Aix joue à domicile 

À Aix-en-Provence, Les rencontres du 9e art se déroulent à la maison. Le festival propose sur son site un large choix d’activités : des coloriages avec les villes immenses et les paysages de Saïd Sassine ou de Sophie Guerrive, le grand embouteillage et la plage bondée de Julien Loïs, les petites images de la culture populaire mexicaine de Pierre Place. Bref, de quoi vous tenir de longues heures, scotchés à votre boite de crayons de couleurs. 

Enfin, une bonne nouvelle. Le ministère de la Culture a décidé de prolonger 2020, année de la BD jusqu’au printemps 2021.      

Vous êtes à nouveau en ligne