Argentine : l'épidémie de coronavirus s'envole dans un bidonville de Buenos Aires

France 2

L'Amérique latine est devenue le nouveau principal foyer de propagation du virus. En Argentine, l'épidémie, jusque-là contenue, s'envole dans un bidonville de Buenos Aires. La police a dû l'encercler.

Ils sont confinés derrière leurs fenêtres, comme prisonniers de leur propre maison. Dans ce bidonville argentin frappé par le Covid-19, les habitants ont interdiction formelle de sortir. Aggripé à sa porte, cet homme désespère. "On n'a pas le droit de sortir, même pas pour aller chercher de quoi manger. J'ai l'impression d'être en prison", se désole José Raul SequeiraUn bidonville sous blocus sanitaire encerclé par des policiers en faction.

Des barrières pour empêcher toute sortie

Des barrières ont même été installées pour empêcher toute sortie. Dans la banlieue de Buenos Aires, le quartier pauvre de Villa Azul et ses 3 000 habitants suscite l'inquiétude. Il jouxte en effet le bidonville de Villa Itati de 16 000 habitants. Les autorités redoutent une propagation rapide du virus. Selon certains habitants, la contamination serait partie d'un terrain de foot. Sur place, le personnel fait du porte-à-porte pour identifier les malades. Dans la périphérie de la capitale, les près de 2 000 bidonvilles font craindre le pire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne