Allocution d'Édouard Philippe : "Il demeure beaucoup plus de questions que de réponses" regrette Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et vice-président LR

Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne, était l\'invité de franceinfo dimanche 13 octobre 2019.
Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne, était l'invité de franceinfo dimanche 13 octobre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le maire de Saint-Etienne aurait souhaité des "consignes plus claires" pour le déconfinement. Pour lui, des interrogations subsistent notamment sur les questions des masques de protection et des réouvertures d'écoles.

"Il demeure encore beaucoup plus de questions que de réponses" regrette sur franceinfo Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et vice-président du parti Les Républicains après la conférence de presse du Premier ministre Édouard Philippe, le 19 avril, qui a détaillé les grands principes du déconfinement à venir, le 11 mai prochain.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct 

"On espérait qu'après le discours du 13 avril d'Emmanuel Macron, qui a généré beaucoup d'incompréhensions et de contradictions de la part du gouvernement, il puisse y avoir des consignes plus claires de la part d'Édouard Philippe et du ministre de la Santé Olivier Véran. Mais ça n'a pas été le cas", affirme celui qui est également président de Saint-Étienne Métropole.

Aux maires de se mobiliser

La question des masques cristallise le plus d'interrogations auprès de Gaël Perdriau. "Le Premier ministre nous dit qu'ils ne seront sans doute pas généralisés mais seront obligatoires pour les transports en commun. Sauf qu'il ne nous dit pas encore comment il va falloir équiper nos concitoyens, qui va les distribuer, les fournir ou les payer."

"Comme pour le reste, depuis le début de cette crise, il va falloir vraisemblablement que les maires et les présidents d'intercommunalités se mobilisent et se débrouillent pour répondre à cette urgence sanitaire. Et faire en sorte que le 11 mai, les risques ne soient pas importants et que l'on n'expose pas nos concitoyens inutilement après de nombreuses semaines d'efforts", soupire le maire stéphanois, qui précise que la ville de Saint-Étienne ainsi que la Métropole ont dû équiper de masques les médecins, infirmières libérales et aides à domicile.

Interrogations sur les réouvertures d'écoles

"Les écoles n'ouvriront pas partout le 11 mai, mais nous devons commencer à rouvrir les écoles" : cette sentence d'Édouard Philippe a fait bondir le maire LR de Saint-Étienne : "Encore faudrait-il connaître les conditions qui seront exigées par l'État ! Aujourd'hui, nos crèches et nos écoles sont ouvertes pour les enfants de soignants, de policiers et des professions judiciaires. Mais c'est sans commune mesure avec le nombre d'enfants que nous allons devoir accueillir le 11 mai. Comment imaginer faire respecter les gestes barrières aux enfants avec la proximité qui peut exister entre eux dans les classes ?"

"Le Premier ministre et Emmanuel Macron ont promis des propositions et un plan d'attaque dans 15 jours. Ça fera une semaine de moins pour que les maires puissent organiser de manière très concrète et opérationnelle le déconfinement" dans les écoles, insiste Gaël Perdriau. "On assiste à des discours contradictoires entre le président de la République et le ministre de l'Éducation nationale. Il y a beaucoup d'inquiétudes. Beaucoup d'enseignants et de parents me disent qu'ils ne souhaitent pas emmener leurs enfants le 11 mai à l'école."

La reprise des visites en Ehpad "pas réaliste" dès le lendemain

Dernier exemple de "l'impréparation" du gouvernement et de ses annonces "à l'emporte-pièce" pour le vice-président LR, la reprise des visites familiales dans les Ehpad et établissements médico-sociaux dès ce lundi. "Je conçois que c'est un besoin pour les familles et les personnes âgées de renouer le contact, mais annoncer une telle mesure pour une mise en place dès le lendemain, ce n'est ni réaliste, ni sérieux. J'ai déjà pu échanger avec mes services. Et je peux vous dire que lundi matin, ces visites ne pourront pas avoir lieu. Au mieux, ce sera possible en milieu de cette semaine."

Vous êtes à nouveau en ligne