Aéroports : une porte d'entrée du coronavirus

France 2

Le Covid-19 continue de progresser à travers la planète. En réaction, l'Italie vient d'interdire l'entrée sur son territoire des voyageurs en provenance de 12 pays. Qu'en est-il en France ? Comment surveille-t-on les arrivées sur le territoire, dans les aéroports ?

L'aéroport Roissy Charles de Gaulle a installé des caméras thermiques. Au dessus de 38°, les voyageurs sont invités à passer un autre contrôle de température. "Il devrait y avoir davantage de contrôle. Même les distanciations ne sont pas respectées au contrôle des passeports", peste une voyageuse interrogée. Selon Aéroports de Paris, depuis leur installation il y a deux mois, les caméras ont contrôlé environ 100 000 voyageurs. Seuls 20 dépassaient les 38°. A chaque fois, un dépistage est proposé dans un hôpital proche de Paris mais les voyageurs sont libres de refuser.

Un dispositif perméable

Les porteurs du virus peuvent passer entre les mailles du filet. C'est ce qu'a constaté une habitante de Mont-de-Marsan (Landes), qui recevait chez elle six membres de sa famille en provenance de Guyane. Surprise de l'absence de tests à l'aéroport, elle a décidé de leur en faire passer. Résultat : sur 6 personnes, 4 étaient malades. "La meilleure façon de voir si on est porteur du virus et donc de laCovid-19, c'est de dépister et diagnostiquer le virus lui-même. Il faut donc utiliser des test pour rechercher le virus pour savoir si on est transmetteur, et si on peut ramener le virus sur le territoire français", explique Karine Lacombe, infectiologue à l'hôpital Saint-Antoine (Paris).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne