Aéronautique : des sacrifices pour sauver les emplois ?

France 2

Avec la crise sanitaire liée au coronavirus, les menaces sur l’emploi se font de plus en plus sentir. Combien d’entreprises durement touchées vont licencier ? Près de Toulouse (Haute-Garonne), un gros sous-traitant aéronautique envisage de demander des sacrifices à ses salariés pour sauver les emplois.

Une entreprise en pleine turbulence. Derichebourg Aeronautics, sous-traitant historique d’Airbus, est secoué par la crise du secteur. Le sous-traitant qui participe notamment à l’assemblage d’avions et au contrôle qualité, pourrait voir son chiffre d’affaires plonger de moitié. Et selon deux syndicats, la direction envisagerait de licencier jusqu’à 700 des 1 700 salariés.

"On va demander des efforts au groupe"

Pour éviter d’éventuelles suppressions d’emplois, la direction proposerait aux salariés de faire des concessions comme l’abandon de prime. Un autre syndicat est prêt à discuter : "On va demander des efforts au groupe, on va limiter les efforts des salariés. Mais je crois que l’un ne peut pas aller sans l’autre. Il faut que notre société continue à vivre et avec le plus de salariés possibles, en toute sérénité", explique Jean-Marc Moreau, représentant FO chez Derichebourg Aeronautics.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne