1er mai : les partis politiques changent leurs habitudes en confinement

France 3

Les partis politiques se sont organisés pour honorer la tradition du 1er mai. À défaut de pouvoir défiler dans les rues, ils ont envahi les réseaux sociaux avec une "casserolade" pour la France insoumise.

À défaut de manifester, ils sont allés soutenir les soignants de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. D’habitude, les militants communistes vendent du muguet pour soutenir leur parti. Cette année, ils ont décidé de l’offrir. "Aujourd’hui, on inverse les rôles. C’est nous qui le donnons parce qu’on estime que les salariés de l’hôpital ont droit à ce geste, ce geste fraternel, et aussi de lutte", explique une militante.

"Nous voulons des masques gratuits pour tous"

Pour les communistes, pas question de renoncer au 1er mai et aux revendications sociales. "Nous voulons des hausses de salaire, et pas des primes. Et nous voulons des masques gratuits pour tous", demande Damien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français (PCF). Pour se faire entendre, les Insoumis ont appelé à un concert de casseroles, en demandant à leurs adhérents de poster des vidéos sur les réseaux sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne