Comment mieux prendre en charge les patients après un infarctus ?

Après un infarctus du myocarde ou un AVC, la prise en charge des patients au long cours laisse à désirer… Un comité d’experts a mis au point des recommandations. 

Jean a fait un infarctus il y a deux jours. Sujet à des problèmes cardiaques depuis plusieurs années, il sait qu’à sa sortie de l’hôpital, il aura un bon suivi médical. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde… Après un infarctus, les patients sont hospitalisés seulement quelques jours. Une fois sortis, se retrouver seuls après un tel événement peut être très difficile. « Leur crainte c’est la récidive. Un des points importants c’est le soutien psychologique qui doit se faire assez rapidement après la sortie de l’hôpital » explique le Dr Étienne Puymirat, cardiologue.

Après un infarctus, 20% de récidive l’année qui suit

Les facteurs de risques d’infarctus sont multiples. Tabagisme, obésité, sédentarité, hypertension … Des programmes de réhabilitation cardio-vasculaires existent pour aider les patients. Mais seule 1 personne sur 2 en bénéficie vraiment, faute de place. Un suivi régulier est recommandé pour éviter la récidive.

« Ce qui est important c’est de personnaliser des programmes en fonction des profils des patients. Les patients qui sont diabétiques, il faudra les éduquer sur cette maladie, ceux qu’ils sont fumeurs, il va falloir les aider pour sevrer le tabac, les patients qui sont obèses il faut les accompagner pour perdre du poids… » ajoute le Dr Étienne Puymirat. On estime que chez les victimes d’un infarctus, le taux de récidive est de 20% dans l’année qui suit l’accident.

Vous êtes à nouveau en ligne