Livraison imminente du vaccin anti H1N1 en Europe

GlaxoSmithKline va commencer à livrer les vaccins en Europe.
GlaxoSmithKline va commencer à livrer les vaccins en Europe. (© AFP - Alix Guigon)

Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé mercredi qu'il livrerait son vaccin la semaine prochaine

Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé mercredi qu'il livrerait son vaccin la semaine prochaineLe groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé mercredi qu'il livrerait son vaccin la semaine prochaine

Cette déclaration intervient suite au feu vert donné par la Commission européenne a expliqué dans un communiqué Jean Stephenne, le président de GlaxoSmithKline Biologicals, la division vaccins du laboratoire britannique.

Mardi, la Commission a en effet autorisé la mise en vente en Europe de deux premiers vaccins contre la grippe A.

Il s'agit Focetria du laboratoire suisse Novartis et le Pandemrix de GlaxoSmithKlineGSK, qui avaient reçu vendredi une recommandation positive des experts de l'Agence européenne des médicaments (EMEA).

Le Pandemrix, vaccin adjuvanté - c'est-à-dire contenant une substance destinée à amplifier ses effets - sert à protéger contre le virus H1N1. L'EMEA a recommandé que le vaccin de GSK, comme celui de Novartis, soient injectés en deux doses, à trois semaines d'intervalle, bien que des résultats initiaux d'études cliniques suggèrent qu'ils sont efficaces dès la première dose.

Son comité d'experts a approuvé l'utilisation des deux vaccins pour les adultes (y compris les femmes enceintes) comme les enfants de plus de six mois.

Début août, GSK avait dit avoir reçu commande d'un total de 291 millions de doses de vaccin au niveau mondial. Parmi ses principaux clients: le gouvernement britannique lui a commandé 60 millions de doses, la France 50 millions de doses auxquelles s'ajoutent 24 millions (dont un tiers en option) à Novartis et 56 millions (la moitié ferme et la moitié en option) au groupe français Sanofi-Aventis. Le vaccin de ce dernier n'a toutefois pas encore été autorisé par l'UE.