Une boîte de Levothyrox, médicament fabriqué par les laboratoires Merck, utilisé dans le traitement de maladies liées à la thyroïde.
Une boîte de Levothyrox, médicament fabriqué par les laboratoires Merck, utilisé dans le traitement de maladies liées à la thyroïde. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP)

Levothyrox : le laboratoire Merck, fabricant du médicament, à nouveau assigné en justice

Les laboratoires Merck, fabricants du Levothyrox, vont à nouveau être assignés en justice. L'avocat Christophe Lèguevaques a annoncé, mardi 24 octobre, qu'il déposera mercredi les 108 premières assignations auprès du tribunal d'instance de Lyon.

Crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux : les témoignages sur les effets indésirables de la nouvelle formule du Levothyrox, mise sur le marché français fin mars, se sont multipliés ces derniers mois, au point de devenir un enjeu sanitaire majeur pour le gouvernement.

62 plaintes déposées à la fin septembre

Ces assignations ont pour "vocation de démontrer judiciairement la responsabilité du laboratoire Merck en raison d’un défaut d’information des patients sur les conséquences scientifiquement prévisibles de la substitution d’une nouvelle formule du Levothyrox à son ancienne formule, précise Christophe Lèguevaques dans un communiqué. Ils sont déjà 3 500 inscrits de toute la France à avoir rejoints l’action collective et conjointe menée dans l’affaire du Levothyrox et 1 200 dossiers sont en
cours de constitution", précise-t-il.

Fin septembre, 62 plaintes ont été déposées et confiées au pôle santé publique du tribunal de grande instance de Marseille. Une ancienne juge du pôle de santé publique de Paris et avocate de l'Association française des malades de la thyroïde, a déposé de son côté 51 plaintes. Parmi les infractions visées par ces plaintes, la "mise en danger de la vie d'autrui" et la "tromperie" ou encore la "non-assistance à personne en danger".

plus