Les végétariens et végétaliens auraient un sperme de moins bonne qualité

Le régime alimentaire des végétariens réduirait le nombre et la mobilité de leurs spermatozoïdes. 
Le régime alimentaire des végétariens réduirait le nombre et la mobilité de leurs spermatozoïdes.  (CORTIER CLAUDE / MAXPPP)

Une étude californienne affirme que leur régime alimentaire nuirait à la fertilité de leur semance. 

C'est un argument que les mangeurs de viande serviront à toutes les sauces. Les végétariens et végétaliens auraient un sperme de moindre qualité, selon une étude du centre médical universitaire de Loma Linda, en Californie, révélée par le Telegraph (en anglais), lundi 20 octobre.

Pendant quatre ans, les scientifiques ont comparé le sperme de 31 végétariens et végétaliens à celui de 443 omnivores. Ils ont découvert que ceux qui ne mangent pas de viandes ont une numération en spermatozoïdes significativement plus faible (50 millions par millilitre) que les hommes qui adoptent un régime alimentaire carné (70 millions par millilitre), et seul un tiers des spermatozoïdes était actif pour les végétariens et les végétaliens, contre près de 60% pour les mangeurs de viande.

Les produits à base de soja nuiraient à la fertilité

Pour expliquer ces résultats, les chercheurs invoquent d'abord le manque de vitamine B12, présente dans la viande et essentiel pour les spermatozoïdes. Autre facteur qui nuirait à la qualité du sperme des végétariens : la consommation importante de produits à base de soja pour remplacer la viande. Parce qu'il contient des "phytoestrogènes", des substances proches de l'hormone féminine, le soja "pourrait affecter la fertilité", selon le Dr Eliza Orzylowska, obstétricienne au centre médical universitaire de Loma Linda.

"Nous pouvons difficilement dire aux gens de ne plus être végétariens quand ils essayent de concevoir, mais je mets en garde contre l'utilisation de soja, au moins 74 jours avant la conception, ce qui correspond au temps qu'il faut pour que les spermatozoïdes soient remplacés", explique-t-elle.

 

Vous êtes à nouveau en ligne