Les sept images les plus étonnantes de 2016

La photographie scientifique et médicale, ce n'est pas seulement des dissections de souris ou des opérations à cœur ouvert. L’incroyable beauté du monde se révèle à qui sait regarder différemment une bactérie ou une larme… Sept clichés surprenants ont particulièrement retenu l'attention de l'équipe d'Allodocteurs.fr.

Une colonie de bactéries dans notre bouche ! – Février 2016

A première vue, ces images psychédéliques évoquent tout sauf des bactéries. Pourtant, elles représentent réellement les micro-organismes qui colonisent notre bouche.

Les chercheurs ont fait appel à vingt-deux volontaires sains. A l'aide de cure-dents, ils ont prélevé un échantillon de leur plaque dentaire pour les observer au microscope. Grâce à une technique d'imagerie par fluorescence et un séquençage d'ADN, ils ont pu associer chaque genre de bactéries à une couleur.

Quand sèchent les larmes... – Mars 2016

Pour un instant, oubliez vos soucis, et découvrez les fascinants paysages que le photographe Maurice Mikkers fait naître... de vos propres larmes.

Pour révéler la poésie cachée de vos pleurs, l'artiste doit tout d'abord vous faire pleurer. Il vous invite à vous souvenir d'un événement particulièrement triste (ou à regarder des extraits de films émouvants), vous laisse croquer dans un piment, ou vous place quelques minutes la tête devant un ventilateur. Il récupère une larme à la pipette, et la verse sur une lame de verre. Puis, il attend que l'eau s'évapore…

Le comportement de l'ADN modélisé avec une précision encore inégalée – Mars 2016

L'ADN est une longue molécule, enroulée autour d'autres molécules (nommées histones), et baignant au milieu d'innombrables... molécules d'eau (H2O) !

Un super-ordinateur a été programmé pour calculer, de la façon la plus précise possible, à quoi ressemblent les interactions entre tous ces éléments. Le résultat est à la fois d'une grande précision scientifique, et d'une troublante poésie.

Un bébé naît dans sa poche amniotique – Août 2016

En Espagne, une mère a donné naissance à un nourrisson qui était dans sa poche d'eaux, intacte !

L'accouchement s'est passé début août devant les yeux ébahis du personnel médical. En principe, une femme perd les eaux avant l'accouchement. Mais cette fois, de façon exceptionnelle, un bébé a gardé sa poche de liquide amniotique à la naissance.

Les ravages de Zika en images – Août 2016

Les photos sont impressionnantes. Des crânes repliés sur eux-mêmes, déformés, ou des parties entières de cerveau remplies de liquide : voilà quelques unes des conséquences les plus graves causées par le virus Zika sur le cerveau du fœtus.

Une équipe de recherche internationale a publié le 25 août ces clichés médicaux, dans la revue Radiology. Les chercheurs ont passé au scanner et aux ultrasons, le cerveau de 45 nouveau-nés et fœtus, dont les mères ont été infectés par le virus Zika pendant la grossesse.

La résistance bactérienne en images – Septembre 2016

Ces images sont probablement les plus instructives de toute notre sélection... En effet, on parle beaucoup de "resistance bactérienne", mais cette notion reste souvent très abstraite.

Une équipe de recherche d’Harvard et de l’Institut Technologique israélien a publié une vidéo illustrant parfaitement comment émerge une telle résistance. Les scientifiques ont cultivé des bactéries Escherichia coli sur une boîte de Pétri géante. Ce milieu nutritif est divisé en neuf bandes, imprégnées avec une concentration croissante d’antibiotique, de 0 à 1000.

Les colonies bactériennes apparaissent en blanc, sur le fond noir. Lorsque la concentration d’antibiotique est nulle, les bactéries peuvent toutes survivre et se développer. Puis, on aperçoit sur la vidéo, une première vague de bactéries résistantes, qui migrent vers le centre du milieu de culture. En fonction de la dose d’antibiotique, ces bactéries résistantes vont muter et survivre. Résultat : après onze jours de culture, les bactéries mutantes ont réussi à investir la zone la plus concentrée en antibiotique, là où la bactérie sauvage (celle qui n'a pas muté) ne pourrait survivre.

Voici à quoi ressemble (vraiment) le virus de l’hépatite C – Octobre 2016

En 2013, une équipe de virologistes nord-américains avait annoncé avoir réussi à capturer l’image du virus de l’hépatite C (VHC) par microscopie électronique.

"Elle s’était en fait méprise sur la nature des particules observées", expliquent des chercheurs tourangeaux, qui ont présenté leurs clichés dans la revue scientifique Gut. Selon eux, la structure observée "concorde tout à fait avec des travaux antérieurs de biologie moléculaire qui prédisaient cette organisation, [les clichés validant] donc vingt-cinq ans de travail de la communauté scientifique !"

Vous êtes à nouveau en ligne