Les étudiants consomment davantage de cannabis, d'alcool et de tabac

Une soirée étudiante à Besançon (Doubs), le 13 décembre 2011.
Une soirée étudiante à Besançon (Doubs), le 13 décembre 2011. (MAXPPP)

C'est ce que montre la 8e édition du baromètre sur la santé des étudiants de 18 à 25 ans.

Les étudiants fument (tabac et cannabis) et boivent de plus en plus. C'est ce que montre la 8e édition du baromètre sur la santé des étudiants, réalisée par les mutuelles étudiantes régionales réunies au sein d'emeVia avec l'Institut CSA. L'étude, menée auprès de 6 134 étudiants de 18 à 25 ans répondant à un questionnaire auto-administré, met en avant l'interaction des différentes addictions. Ainsi, 86,7% des consommateurs réguliers de cannabis sont également fumeurs de tabacs occasionnels ou quotidiens, et 58,2% des consommateurs réguliers de cannabis sont des buveurs excessifs d'alcool.

Davantage d'alcool (en moyenne)

Selon cette enquête menée tous les deux ans, en moyenne, les étudiants boivent plus en 2013 qu'en 2011. Mais, paradoxalement, la proportion de buveurs excessifs diminue. Ainsi 66,7% des étudiants sont considérés comme buveurs (c'est-à-dire buvant entre 1 ou 2 verres une fois par mois ou moins, et pouvant aller jusqu'à 3 à 4 verres, 2 à 4 fois par mois) contre 59,7% en 2011. Les buveurs excessifs (plus de 5 verres, que ce soit une fois par mois ou plus de deux fois par semaine), sont proportionnellement moins nombreux (20,3% contre 23,8% en 2011), mais ceux qui ne boivent pas également (13% contre 16,5% en 2011).

Davantage de fumeurs réguliers

Concernant le tabac, les fumeurs occasionnels reculent (12,6% contre 19,2%), alors que les fumeurs réguliers progressent (14,2% contre 13,5% en 2011), tout comme ceux qui n'ont jamais fumé (70% contre 63% en 2011). 60,4% des fumeurs affirment que la hausse du prix du tabac n'a pas changé leurs habitudes. Et seuls 15,8% pensent qu'ils auront arrêté de fumer dans les six prochains mois.

Davantage de fumeurs occasionnels de cannabis

Quant au cannabis, si la proportion d'étudiants ayant consommé une fois durant leur vie baisse (14,4% contre 16,1% en 2011), celle des consommateurs occasionnels (1 à 4 fois par mois au cours des douze derniers mois) a augmenté (18,4% contre 15,2% en 2011), tout comme celle des consommateurs réguliers (3% contre 2% en 2011). 

Vous êtes à nouveau en ligne