Les dépenses liées au cancer vont exploser

(JIRI HERA / 54100942)

Pour traiter le cancer, il va falloir payer. Toujours plus. Les nouveaux traitements, efficaces et innovants, mais très coûteux, vont peser très lourd dans la balance.

Le cancer coûte de plus en plus cher, et ce n'est pas prêt de s'arranger, d'après la société américaine de données IMS Health Holdings. En 2015, les dépenses mondiales de traitements oncologiques se sont élevées à 107 milliards de dollars (92 millions d'euros), soit une hausse de 11,5% par rapport à 2014. Elles seront amenées à augmenter, chaque année, de 7,5% à 10,5%, ce qui fera grimper l'addition à 150 milliards de dollars (133 milliards d'euros) en 2020. Cette explosion des dépenses s'explique principalement par l'arrivée sur le marché de traitements innovants d'immunothérapie, qui aident le système immunitaire à attaquer les tumeurs et allongent l'espérance de vie des patients de manière significative.

Ces chiffres sont calculés en tenant compte des prix fixés pour les médicaments, mais aussi de celui des traitements de prise en charge des effets secondaires, comme les nausées et l'anémie, associés aux chimiothérapies. 

70 nouveaux traitements en cinq ans

L'expiration des brevets et la concurrence des médicaments biosimilaires (équivalents biologiquement, mais moins chers) contribueront à réduire les coûts, mais cette réduction sera compensée par l'augmentation du nombre de cancers, des taux de diagnostic et des taux de traitement.

Au cours des cinq dernières années, 70 nouveaux traitements en oncologie, utilisés pour traiter plus de vingt types de tumeurs, ont fait leur apparition. Cependant, la plupart de ces médicaments ne sont pas encore disponibles à grande échelle et une partie d'entre eux seulement est remboursée. Selon IMS Health Holdings, 586 traitements contre le cancer sont actuellement en phase de développement, par un peu plus de 500 industries pharmaceutiques.