Le lactarium de Paris fermé par mesure de précaution

FRANCE 3

En plateau, Claudine Gilbert fait le point sur la situation.

Le lactarium de l'Hôpital Necker a suspendu brutalement son activité ce samedi 3 septembre après deux décès suspects de nourrissons. Pour l'instant, rien ne permet de dire que le lait maternel était contaminé. "Les échantillons de lait sont en cours d'analyse", souligne Claudine Gilbert en plateau. Trois bébés étaient porteurs d'une bactérie, pourtant ils n'étaient pas hospitalisés au même endroit sauf que leur lait provenait du lactarium de l'hôpital Necker.

Destiné aux grands prématurés

Cette bactérie est inoffensive pour l'adulte. "C'est une bactérie de l'environnement et donc on va pouvoir la retrouver de partout sur les surfaces, dans l'environnement. Dans les conditions normales, c'est une bactérie qui n'est absolument pas pathogène", explique à France 3 le professeur Claire Poyart. Le lactarium permet d'allaiter des grands prématurés, nés avant sept mois. Ce lait, délivré sur ordonnance, est offert gracieusement par des mamans qui allaitent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne