Le grand témoin : Yves de Locht

France 3

À l'occasion de la journée internationale du droit à mourir dans la dignité, France 3 a interviewé Yves de Locht, un médecin généraliste belge qui accompagne les patients en fin de vie et abrège leur agonie.

C'est un médecin belge qui a choisi d'aider ses patients à mourir dans la dignité. Lorsque la médecine ne peut plus soigner, il est l'ultime recours pour mettre un terme à leurs souffrances. Yves de Locht raconte la première fois qu'il a accompagné un patient vers la mort : "J'ai eu très très peur. J'ai certainement dû perturber mon épouse, aussi. Je n'ai pas dormi. Et c'était un prêtre. Je n'ai jamais oublié, cette image reste dans ma tête. (...) J'ai rencontré ce prêtre quelques fois auparavant, qui était un homme très bien, qui était gravement malade et j'ai accepté de le faire".

"Quand tout est installé, on fait l'injection"

De l'organisation de l'euthanasie en elle-même, le médecin explique : "Beaucoup de patients belges préfèrent partir (mourir, ndlr) chez eux. On détermine la date et très souvent, si c'est en privé - dans une maison ou un appartement -, on passe une heure ou deux avant, on installe le matériel (...) et puis on vient à deux ou à trois et on prépare les produits et quand tout est installé, on fait l'injection".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne