Laits infantiles contaminés : Lactalis assure que tous les produits commercialisés étaient "conformes sur le critère salmonelle"

Lactalis a retiré du marché douze lots de laits infantiles commercialisés sous trois marques en raison d\'un soupçon de contamination par des salmonelles. (Photo d\'illustration)
Lactalis a retiré du marché douze lots de laits infantiles commercialisés sous trois marques en raison d'un soupçon de contamination par des salmonelles. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Arnaud Boisnard, directeur général de Lactalis Nutrition Santé, est revenu, lundi pour franceinfo, sur le retrait par Lactalis de douze lots de laits infantiles commercialisés sous trois marques en raison d'un soupçon de contamination par des salmonelles.

"Les investigations sont en cours", a indiqué, lundi 4 décembre sur franceinfo, Arnaud Boisnard. Le directeur général de Lactalis Nutrition Santé a défendu ses produits, "conformes sur le critère salmonelle", après le retrait de douze lots de laits infantiles en raison d'un soupçon de contamination par des salmonelles.

"Suite aux informations transmises, vendredi soir, nous avons réalisé des prélèvements d'échantillons complémentaires", a expliqué Arnaud Boisnard. Ils ont été transmis à "des laboratoires accrédités extérieurs de manière à renforcer les analyses et à identifier une possible cause. 100% des produits que nous avons commercialisés avaient des résultats conformes sur le critère salmonelle". Le directeur général a aussi assuré être "en capacité d'assurer une traçabilité de tous les lots produits depuis janvier 2017".

Arnaud Boisnard a assuré que l'entreprise Lactalis avait été informée des risques de contamination "vendredi 1er décembre à 19h30 exactement. (...) Aucune information ne nous a été transmise avant vendredi soir, 100% de nos analyses étant conformes sur nos produits finis avec un plan de contrôle très strict. Nous n'avions pas d'information avant vendredi soir."

Un numéro vert a été mis à disposition des parents pour répondre à leurs interrogations sur les lots (0800 120 120) mais la plateforme a vite été submergée d'appels : "À 20h30 [dimanche soir], nous comptions près de 14 000 appels. L'objectif pour nous est de pouvoir rassurer les jeunes parents, rassurer également les professionnels de santé. Toutes les équipes sont restées mobilisées cette nuit et bien évidement toute la semaine", a expliqué Arnaud Boisnard.

"Suite aux informations transmises, vendredi soir, nous avons réalisé des prélèvements d'échantillons complémentaires", Arnaud Boisnard
--'--
--'--