La "taxe tampon" réduite par le Sénat : "On ne lâchera pas"

(Sur la "taxe tampon", le Sénat plus féministe que l'Assemblée © MAXPPP)

Contre l'avis du gouvernement, les sénateurs ont voté la réduction à 5,5% contre 20% du taux de TVA appliqué aux protections hygiéniques féminines dans le cadre de l'examen du projet de budget 2016.. En première lecture, les députés avaient voté contre et c'est l'Assemblée qui aura le dernier mot.

 "On s'est aperçu en octobre que les députés avaient l'air de trouver que c'était une question secondaire alors qu'on voit bien à la mobilisation que cela a suscité, que c'est bien une question qui concerne toutes les femmes, même celles qui ne sont pas militantes ou pas engagées " explique Marie Allibert, la porte-parole du collectif Osez le féminisme. "On va poursuivre la mobilisation afin d'être sûr qu'il n'y ait pas un pas en arrière après le pas en avant du Sénat. On ne lâchera pas ." 

La TVA sur les protections hygiéniques, un produit de première nécessité, est actuellement de 20%. D'après le collectif Osez le Féminisme, une femme dépense environ 1.500  euros, en protections hygiéniques dans sa vie. En revanche, les sénateurs ont rejeté la baisse de la TVA  sur les couches pour bébés. Elle reste à 20%.