Santé : l'hôpital aux urgences

france 3

Le gouvernement s'attaque à un nouveau chantier cette semaine, celui de l'hôpital public qui manque aujourd'hui d'effectifs et de matériels. Les équipes de France 3 sont allées à l'hôpital de Creil, dans l'Oise, où la situation est intenable selon certains médecins. 

Des brancards en file indienne dans un couloir et des malades qui s'impatientent. C'est un jour comme un autre à l'hôpital de Creil, dans l'Oise, au service des urgences. La journée commence, et déjà on manque de brancards : impossible d'installer tous les patients amenés par les ambulanciers, il faut attendre. Les urgences débordent : le chef de service Loïc Pen dénonce une situation intenable. Il passe de lit en lit, pas une minute d'arrêt. Beaucoup de ses patients vont devoir être hospitalisés, mais il n'y aura pas de place pour tout le monde. Économie oblige, une centaine de lits a été supprimée l'an passé dans cet hôpital et tous les services sont engorgés. Les documents l'attestent : quasiment aucun lit de libre. Les urgentistes gardent les patients qu'on peut mettre ailleurs, mais le personnel est sous tension.

1,5 milliard d'économies en 2017

Dans les couloirs, les brancards s'entassent, toujours plus de monde, les malades se sentent abandonnés. Face au manque de personnel et de moyens, la sûreté des patients est-elle assurée ? La question se pose. Les médecins n'ont pas le sentiment d'être entendus par les gouvernements qui se succèdent, il y a du découragement. L'an passé en France, il a été demandé à l'hôpital de faire 1,5 milliard d'économies. Ce soir à Creil, des dizaines de patients dormiront encore dans les couloirs des urgences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne