SAMU : près de 5 millions d'appels sans réponse

FRANCE 3

Une étude menée en 2016 révèle que dans 15% des cas, les patients n'arrivent pas à joindre le SAMU. L'efficacité du service est-elle à remettre en question ? 

Tous les patients qui composent le 15 espèrent avoir un opérateur au bout du fil. Mais en 2016, selon les statistiques du ministère de la Santé, 4,6 millions des appels passés au SAMU n'ont pas été traités sur 29,2 millions. Les opérateurs sont souvent débordés par le nombre d'appels. Dans certains centres, le téléphone peut sonner jusqu'à 300 fois par jour. Sur 101 centres, Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Paris et Perpignan (Pyrénées-Orientales) sont les villes qui obtiennent les moins bons résultats.

Un appel lancé au gouvernement

Pour améliorer la prise en charge des patients, l'urgentiste Patrick Pelloux, président de l'association des médecins urgentistes de France, réclame une réforme radicale du traitement des appels. "Il faut qu'au bout de deux sonneries ça réponde et c'est une décision à prendre par les députés et les sénateurs. Si vous avez cette mesure, l'État sera obligé de mettre les moyens", explique-t-il. Une demande lancée au gouvernement pour qu'enfin le SAMU soit fidèle à sa devise : "Chaque appel compte, chaque seconde compte".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne