Pénurie de médecins : les hôpitaux viennent au secours des communes

Voir la vidéo
FRANCE 2

Pour pallier la pénurie de médecins, certaines communes ont trouvé une solution. Illustration à Grigny près de Paris où tout au long de l'année, deux médecins de l'hôpital voisin sont détachés pour assurer trois jours de consultations par semaine.

Ce matin, le docteur Sadi Mabondo a troqué sa blouse hospitalière pour une tenue plus simple de médecin de ville. Trois jours par semaine, le docteur et un autre médecin de l'hôpital sont spécialement détachés dans ces locaux municipaux transformés en centre médical, depuis janvier. L'objectif : pallier le manque de médecins généralistes dans la ville de Grigny (Essonne). Ici, il faut souvent attendre plusieurs semaines pour avoir un rendez-vous.

Un soulagement pour les habitants

Ce docteur est volontaire pour être de détachement. Le reste de la semaine, il travaille dans un centre pénitentiaire. Ici, il a trouvé une autre manière de servir ceux qui ont besoin de lui. Depuis son arrivée, on peut obtenir un rendez-vous du jour au lendemain. Un soulagement pour les habitants. Grigny c'est 30 000 habitants et deux quartiers sensibles. On ne trouve que trois médecins pour 10 000 personnes contre huit en moyenne sur le territoire français. Ce dispositif est possible grâce à un arrangement entre la mairie et l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne