Infirmières : la souffrance d'une profession

France 3

Ce mercredi 14 septembre a été marqué par plusieurs rassemblements et mouvements de grève d'infirmières. Le suicide de cinq d'entre elles cet été est un révélateur de la souffrance physique et psychologique de ce personnel médical.

Les infirmières sont meurtries par une vague de suicides cet été. Des drames humains qui dénoncent une dégradation des conditions de travail à l'hôpital. "Je voulais un métier dans l'humain et au fur et à mesure ça s'est heurté à mon éthique, car la population vieillit et on a de plus en plus de soins à faire avec de moins en moins de personnel", explique Mylène Pellier, 35 ans d'expérience dans le centre hospitalier régional de Martigues (Bouches-du-Rhône). 

"Un mal-être du personnel de santé" 

L'infirmière raconte un quotidien difficile. "Quand on fait du soir-matin, qu'on finit à 21h et qu'on reprend à 6h, on est tellement fatigué qu'on est en pilotage automatique", explique Mylène. Des conditions de travail qui poussent certaines infirmières à ne plus voir d'issue. "On peut penser au pire, moi cela m'est arrivé. Les infirmières qui se sont suicidées, j'espère que cela va servir à que cela ne se reproduise plus parce que le mal-être du personnel de santé est réel et le service public va mal", conclut Mylène Pellier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne