"Il faut qu'on marque le coup" : plusieurs dizaines d'élus de l'Indre démissionnent pour tenter de sauver la maternité du Blanc

Un buste de Marianne recouvert d\'écharpes tricolores, devant la préfecture de l\'Indre, jeudi 11 octobre 2018.
Un buste de Marianne recouvert d'écharpes tricolores, devant la préfecture de l'Indre, jeudi 11 octobre 2018. (T.ROULLIAUD / MAXPPP)

69 maires et adjoints ont déposé leur démission jeudi pour protester contre la possible fermeture de la maternité du Blanc, a constaté France Bleu Berry. 

En préfecture de l'Indre à Châteauroux, jeudi 11 octobre, 69 maires et adjoints ont présenté leur démission, selon les informations de France Bleu Berry. Ils refusent d'envisager la fermeture de la maternité du Blanc, dans l'ouest du département. Faute de personnel, les accouchements y sont suspendus depuis juin jusqu'à fin octobre. Un rapport publié le 1er octobre préconise la conversion du service en centre périnatal. 

Une maternité "géographiquement isolée"

Jeudi soir, 45 élus de ces élus démissionnaires se sont rendus à la préfecture. Un buste de Marianne en métal doré est déposé sur le trottoir, relate France Bleu Berry. Il est bientôt recouvert d'une cinquantaine d’écharpes tricolores qui appartiennent à des maires en colère. À la tête de la délégation, Annick Gombert, maire du Blanc, sort une lettre adressée à Emmanuel Macron, qu'elle lit publiquement. "Pour que le mot égalité de notre devise nationale s'applique aussi aux territoires éloignés des métropoles, il suffirait que vous preniez la décision de maintenir de manière pérenne cette maternité géographiquement isolée", déclame-t-elle. Les applaudissements fusent. 

En pointe, la défense des territoires

Maires et adjoints ont été reçus par le secrétaire général de la préfecture. Le comité de soutien, essentiellement composé d'anciens employés de l'hôpital, attend les démissionnaires à l'extérieur. "Bravo pour tout ce courage. Ils ont pensé à leur territoire, avant leur intérêt personnel", s'exclame un membre du comité. Une fois les demandes de démission officiellement déposées, les élus ressortent. Certains ont les larmes aux yeux. "C'est une décision difficile, mais il n'y en a pas d'autres. Il faut qu'on marque le coup", confie l'un d'eux à France Bleu Berry.

Le conseil de surveillance de l'hôpital se réunit le 19 octobre. Il décidera officiellement de la fermeture ou non de la maternité du Blanc.

Vous êtes à nouveau en ligne