Hôpital : les urgences craquent

France 2

Le mouvement de grève illimitée aux urgences qui a commencé à Paris s'amplifie, jeudi 18 avril. La crise sévit dans toute la France. Illustration à Lens (Pas-de-Calais), où la moitié des urgentistes a démissionné.

L'hôpital est sous tension, le service des urgences en crise et les patients s'alarment des délais d'attente. Huit heures d'attente en moyenne aux urgences de l'hôpital de Lens (Pas-de-Calais), des salles saturées et des malades qui attendent dans les couloirs. Une situation intenable dans un bassin minier où tous les indicateurs de santé sont au rouge.

Appel à volontaires

Le manque de moyens est en cause après la fermeture de 400 places dans les services en 2018. La situation s'est encore dégradée avec le départ de sept des 15 médecins urgentistes. C'est le cas du Dr Denhain. Après dix ans de service aux urgences de Lens, elle a choisi la médecine du travail par dépit. "J’ai toujours des convictions, mais elles sont mises à mal par l'organisation du système de soins actuellement, donc j'en ai eu marre", explique-t-elle. La direction de l'hôpital et les autorités assurent chercher toutes les solutions pour remplacer les absents. Elles comptent lancer un appel à volontaires dans les autres hôpitaux de la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne