Fortes chaleurs : les services de santé sur le qui-vive

France 2

Dans ce contexte de canicule, les appels au Samu se sont multipliés, jeudi 25 juillet. Notre journaliste Johanna Ghiglia est en direct de l'hôpital Saint-Antoine de Paris

Depuis l'hôpital Saint-Antoine, à Paris, notre journaliste Johanna Ghiglia nous explique que le personnel médical sera plus vigilant dans les prochains jours. "Les hôpitaux s'attendent à une augmentation du nombre d'hospitalisation pour les personnes âgés. Et hier, les pompiers ont été particulièrement sollicités, tout comme le Samu à Paris qui a connu un bond de 7,5 % du nombre d'appels", relate-t-elle

Augmentation du nombre d'appels à Lille

"Des appels pour demander des conseils ou encore pour des insomnies, des maux de tête, des malaises. Et parallèlement il n'y a pas eu de suractivité au service des urgences. Cela a été la même situation à Lille, où le Samu a vécu une journée très chargée, +50 % du nombre d'appels. Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les femmes enceintes, les nourrissons. Et mêmes les jeunes en pleine forme ont vécu des désagréments à cause des records de chaleur", nous explique Johanna Ghiglia. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne