Hôpital public : des soignants ont manifesté dans toute la France pour "défendre le système de santé"

Des soignantes mayennaises manifestent à Paris pour la défense de l\'hôpital public, le 4 décembre 2021.
Des soignantes mayennaises manifestent à Paris pour la défense de l'hôpital public, le 4 décembre 2021. (FRANCE BLEU MAYENNE)

La manifestation parisienne s'est élancée, en début d'après-midi, devant le ministère de la Santé.

Manque de personnel, lits fermés, démissions en cascade… Plusieurs collectifs et syndicats de professionnels hospitaliers et libéraux sont appelés à la grève dans toute la France, samedi 4 décembre. Une manifestation se tient à Paris, entre les Invalides et le ministère des Solidarités et de la Santé. Une délégation a été reçue par un conseiller ministériel, sans obtenir d'avancées, selon un participant. 

>> L'hôpital public en crise : surmenage, perte de sens, mise en danger des patients... Ils racontent pourquoi ils ont rendu leur blouse

"Nous sommes dans une impasse". "On risque d'avoir une vague de désertion des soignants qui va encore s'aggraver", alerte sur franceinfo Isabelle Desguerre, la cheffe du service pédiatrie de l'hôpital Necker à Paris, et membre du collectif Inter-Hôpitaux qui appelle à manifester. 

Les mesures du Ségur jugées insuffisantes. Plusieurs mesures avaient été prises l'an passé pour améliorer la situation dans les établissements, comme des revalorisations autour de 200 euros pour les soignants. "Mais les faits sont têtus. Les soignants partent, les urgences ferment", commente sur franceinfo Arnaud Chiche, anesthésiste et réanimateur, fondateur du collectif Santé en Danger et qui appelle à défendre le "système de santé".

Vous êtes à nouveau en ligne