Cher : 2 000 personnes ont défilé dans les rues de Vierzon pour protester contre la fermeture de certains services de l'hôpital

Les personnels en grève de l\'hôpital de Vierzon défilent dans les rues de la commune, le 16 juin 2018.
Les personnels en grève de l'hôpital de Vierzon défilent dans les rues de la commune, le 16 juin 2018. (SARAH TUCHSCHERER / RADIO FRANCE)

Les personnels de l'hôpital de Vierzon sont en grève depuis le début de la semaine pour réclamer le maintien de tous les services et l'effacement de la dette de l'établissement.

Deux mille personnes ont défilé samedi 16 juin 2018 dans les rues de Vierzon (Cher) à l'appel de l'intersyndicale de l'hôpital, rapporte France Bleu Berry. En grève depuis le début de la semaine, le personnel réclame le maintien de tous les services ainsi que l'effacement de la dette de l'établissement.

"La santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas une entreprise" : ce slogan, repris à plusieurs reprises lors de cette marche blanche pour l'hôpital de Vierzon, résume les revendications de l'intersyndicale. Elle demande le maintien de tous les services (y compris la maternité, menacée), l'effacement de la dette (qui s'élève à 20 millions d'euros) et l'annulation des 25 suppressions de postes prévues et la modernisation du bloc opératoire.

L'intersyndicale poursuit le mouvement

Pour Rached Aït-Slimane, adjoint de la commune voisine de Méry-sur-Cher : "On ne peut pas faire du commerce avec la santé publique". Renforcée par le succès de cette marche, l'intersyndicale poursuivra son mouvement la semaine prochaine. Elle prévoit notamment la mise en place d'un barrage filtrant devant l'hôpital lundi 18 juin et une visite "de courtoisie" au siège de l'ARS à Orléans vendredi 22 juin.

Jeudi 14 juin, le personnel soignant de l'hôpital de Vierzon avait accroché quelques 500 poupons aux grilles de l'établissement pour symboliser les 500 naissances qu'il n'y aura plus à la maternité si elle ferme.

Vous êtes à nouveau en ligne