Cancer : quand il bouleverse le quotidien des femmes de moins de 40 ans

Voir la vidéo

Une tribune signée par une dizaine d'associations de lutte contre le cancer interpelle les pouvoirs publics et dénonce une offre de soins inadaptée pour les jeunes femmes de moins de 40 ans.

C'est l'avant-dernière séance de radiothérapie pour Sarah Ngomi , la 28e depuis cet été. La jeune femme a découvert son cancer du sein en janvier dernier, à seulement 32 ans et enceinte. Après des chimiothérapies et une opération durant sa grossesse, la maman est désormais soulagée. Le médecin Jessica Selz voit de plus en plus de femmes de moins de 40 ans atteintes de cancer. "Ce sont des patientes jeunes, souvent qui travaillent, qui ont des enfants en bas âge", explique-t-elle.

S'adapter au quotidien des femmes actives

Les traitements doivent alors rentrer dans le quotidien de ces personnes actives. Les médecins s'adaptent. Ils ont notamment appris à prendre en charge des femmes enceintes comme l'était Sarah Ngomi. Cette dernière a accouché en juillet dernier d'un petit garçon qui a failli ne jamais voir le jour. Mais les cancérologues ont mis en place un protocole de chimiothérapie adapté. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne