Hôpital

VIDEO. Électromécanicien à l\'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, il raconte son quotidien

VIDEO. Électromécanicien à l'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, il raconte son quotidien

Un soignant enfile un équipement de protection dans les services d\'urgence de l\'hôpital Lariboisière à Paris, le 27 avril 2020 (photo d\'illustration).

"Je me demande ce que je fais là" : des soignants désabusés par leur métier à cause de l'épidémie de coronavirus

Inscriptions sur les murs de l\'hopital Lariboisière, le 12 mai 2020. 

Coronavirus : "On ne demande pas de médaille, juste des moyens pour faire notre travail", lance le collectif inter-hôpitaux

Le numerus clausus fixe le nombre d\'étudiants formés aux professions médicales chaque année (photo d\'illustration).

Première année commune aux études de santé : le numerus clausus fixé à 14 997 places pour sa dernière application

Des soignants dans un hôpital de Strasbourg (Bas-Rhin), le 6 mai 2019.

VIDEO. Coronavirus : contaminée, cette infirmière veut changer de métier pour ne plus "mettre sa santé en danger"

Vivre avec le virus du Covid-19, une nouvelle réalité qui s\'impose aux Français. Pour ce faire, il faut repérer et isoler les malades. Le gouvernement s\'est donné comme objectif de réaliser 700 000 tests par semaine.

Coronavirus : dépistage de grande ampleur dans les hôpitaux français

Des soignants à la clinique Ambroise Paré de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Coronavirus : offrir ses jours de congés aux soignants par solidarité

Une biologiste tient un échantillon collecté lors d\'un test de dépistage du Covid-19, le 22 avril 2020 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Coronavirus : les hôpitaux testent à grande échelle

Le député de la majorité Aurélien Taché sur le plateau de franceinfo (archives).

Coronavirus : "Il faut valoriser les soignants et ça passe par des augmentations de salaire très importantes", estime Aurélien Tâché

Des soignants à la clinique Ambroise Paré de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Dons de congés : bientôt pour les soignants ?

Un essai clinique sur le Covid-19 dans un laboratoire pharmaceutique britannique, le 24 avril 2020.

"Ni le patient, ni le médecin ne doivent savoir qui prend quel comprimé" : au cœur d'un essai clinique sur l'hydroxychloroquine à Paris

La professeure Agnès Hartemann (en bas à G) lors d\'une conférence de presse avec le collectif Inter Hôpitaux, le 14 janvier 2020.

Dons de jours de congés aux soignants : "Pas mal de personnes vont être à la fois touchées et choquées", réagit une cheffe de service hospitalier

VIDEO. Hôpital public français : \"Pourvu qu\'après, on garde des moyens\", souffle Agnès Hartemann

VIDEO. Hôpital public français : "Pourvu qu'après, on garde des moyens", souffle Agnès Hartemann

Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, le 29 octobre 2018.

Don de jours de congés aux soignants : "Si les Français veulent dire merci, c'est bon à prendre", réagit la Fédération hospitalière de France

Une ordonnance pour la réalisation d\'un test de dépistage PCR du Covid-19.

VIDEO. Déconfinement : "Je ne pense pas qu’on aura un afflux massif de patients à l’hôpital", estime l'infectiologue Karine Lacombe

Une infirmière surveille un patient atteint de Covid-19 (illustration).

Témoignage : un patient atteint du Covid-19 raconte son combat

Le centre hospitalier de Lannion (Côtes-d\'Armor).

Coronavirus : 46 cas positifs au centre hospitalier de Lannion, dans les Côtes-d'Armor

Une soignante d\'une unité dédiée au Covid-19, à la clinique Ambroise Paré, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Déconfinement : les hôpitaux sont-ils armés face à une éventuelle deuxième vague ?

L\'idée d\'une deuxième vague inquiète les soignants. À l\'hôpital d\'Auxerre (Yonne) par exemple, neuf patients sont actuellement en réanimation et les consultations hors coronavirus sont de plus en plus nombreuses. En cas de relâchement dans les prochains jours, l\'établissement pourrait manquer de places.

Hôpital d'Auxerre : la crainte d'une deuxième vague

Pour le premier jour du déconfinement, le CHU de Poitiers (Vienne) a accepté d\'ouvrir ses portes aux journalistes de France Télévisions. Le nombre de patients Covid y a bien baissé, mais les soignants restent en alerte.

CHU de Poitiers : les unités Covid en réanimation se vident, mais la vigilance reste de mise

Anne Roumanoff engagée auprès des soignants avec l\'association Solidarité avec les Soignants

"Je n'aurais jamais pu faire ça toute seule", l'humoriste Anne Roumanoff engagée avec son association Solidarité avec les soignants

Des soignants échangent dans le service de réanimation de la clinique Ambroise Paré de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Quelles leçons tirer de la crise du coronavirus ?

Une équipe médicale de l\'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) amène un patient souffrant du Covid-19 à un hélicoptère pour qu\'il soit pris en charge dans un autre établissement, le 17 mars 2020.

Haut-Rhin : la crainte d'une seconde vague

Un patient atteint du Covid-19 est soigné à l\'hôpital Emile Muller de Mulhouse (Haut-Rhin), le 29 avril 2020. 

Coronavirus : des évolutions dans la prise en charge des cas graves

Une soignante d\'une unité dédiée au Covid-19, à la clinique Ambroise Paré, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Coronavirus : les leçons de l'épidémie

Une infirmière à l\'hôpital Lariboisière, à Paris, le 27 avril 2020 (illustration).

Coronavirus : "Je ne suis pas certaine qu'il y a eu une réelle prise de conscience du gouvernement" sur la question des moyens, estime un membre du collectif Inter-Urgences

Dans le service de réanimation de l\'hôpital de Mulhouse dans le Haut-Rhin qui accueille une quarantaine de patients atteints du Covid-19, le 6 mai 2020.

"On est bien contents qu’il y ait cette petite accalmie, mais on reste sur nos gardes" : à l'hôpital de Mulhouse, la bataille contre le coronavirus n'est pas terminée

Un soignant au chevet d\'un malade du Covid-19 dans une clinique de Lyon, le 3 avril 2020.

Coronavirus : des cas détectés dès le mois de novembre ?

Point de vue de la ville de Tsingoni, à Mayotte, le 14 septembre 2019.

Mayotte : "Le discours des autorités est irresponsable et mensonger"

Le Dr Assia Smail au milieu de la salle d’attente des urgences pédiatriques de l’hopital Robert-Debré, à Paris, où les gestes barrières sont respectés.

Coronavirus : "Revenez aux urgences", l’appel d’un hôpital pour enfants face à la peur des parents

1101112131415161718192091

Vous êtes à nouveau en ligne