"On n'est pas des voyous, on est des handicapés" : un couple avec un chien guide d'aveugle se voit refuser l'entrée d'un restaurant

Un chien guide d\'aveugle, le 12 février 2018.
Un chien guide d'aveugle, le 12 février 2018. (PAUL ZINKEN / DPA)

Le couple a été refoulé par un restaurant, il envisage désormais de porter plainte. 

Un couple d'Aixois s'est vu refuser l'entrée d'un restaurant asiatique mardi 7 août à Éguille dans les Bouches-du-Rhône parce que la femme, aveugle depuis la naissance, était accompagnée de Jump, son chien guide, rapporte ce jeudi France Bleu Provence. Le personnel de l'établissement a jugé "gênante", la présence du chien. 

La loi pourtant autorise les chiens guides d'aveugles

L'établissement, Be Wok, est un buffet à volonté où on se sert seul, et le personnel craint "les poils qui volent". Pourtant, depuis 2005, la loi oblige tout établissement public à accepter les chiens guides d'aveugles, même quand les animaux de compagnie sont interdits. Brigitte Robolo avait sur elle la carte d'identité de son chien avec une médaille précisant qu'il s'agit d'un chien guide d'aveugle.

"Quand on est arrivés, l'employé a dit 'non pas le chien, le patron ne veut pas'", témoigne Brigitte Robolo.

Je lui ai dit que c'était un chien guide et que j'allais appeler la police. Il m'a répondu que je pouvais faire ce que je voulais. "Appelez la police si vous voulez, mais le chien ne rentrera pasBrigitte Roboloà franceinfo

"Ce qu'on ressent, c'est qu'on n'est pas comme les autres. Mon chien est là pour me guider. Le chien, ce sont mes yeux. Je ressens de la colère", se désole Brigitte Robolo.

Le couple envisage de porter plainte

"Ce qu'on veut, c'est que ce restaurant, qui refuse les chiens [d'aveugles] soit pénalisé", explique Fabien, le compagnon de Brigitte Robolo, lui-aussi déficient visuel. "Il est quand même anormal qu'une personne non voyante se fasse pointer à l'entrée d'un restaurant. On n'est pas des voyous. On est des handicapés".

Le restaurant de son côté estime que la loi n'est pas adaptée aux établissements où la nourriture est en libre-service. "Nous c'est un buffet à volonté, ce n'est pas propre quand on voit un animal qui approche, ça donne une mauvaise image, il y a les poils qui volent", se défend un membre du personnel du restaurant.

Vous êtes à nouveau en ligne