Misophonie: quand les bruits du quotidien deviennent un cauchemar

France 2

Chez certains individus, des bruits anodins peuvent provoquer une souffrance aiguë appelée misophonie.

De simples reniflements, le bruit d'un emballage ou la mastication peuvent devenir un enfer chez certaines personnes. Pour Louise Sabatte, 19 ans, chaque dîner de famille est une épreuve, car certains sons l'insupportent. Elle souffre de misophonie. "Pour moi c'était un caprice, il a vraiment fallu qu'elle insiste", explique Nathalie Sabbatte, la maman.

Trouble neurologique ou anxiété

Identifiée il y a seulement vingt ans, la maladie est encore méconnue. Certains scientifiques considèrent qu'il s'agit d'un trouble neurologique quand d'autres estiment qu'il s'agit d'un problème d'anxiété. "Les États-Unis font déjà des conférences sur la misophonie, aux Pays-Bas il y a un pôle dans un hôpital qui est consacré à ça. En France pour l'instant j'ai l'impression qu'on n'a rien", déplore Claure Butard de l'association Stop misophonie. Des efforts de recherches permettraient de mieux recenser les patients malades. Selon une étude américaine, 1 personne sur 10 pourrait souffrir de misophonie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne