Gard : un chauffeur refuse qu'un handicapé monte dans le bus avec son fauteuil roulant

Amaury Martin, habitant du Thor (Vaucluse), porte plainte pour avoir été refusé avec son fauteuil roulant par un chauffeur de bus.
Amaury Martin, habitant du Thor (Vaucluse), porte plainte pour avoir été refusé avec son fauteuil roulant par un chauffeur de bus. (PHILIPPE PAUPERT / RADIO FRANCE)

Le jeune homme en fauteuil roulant a porté plainte et demande à être reçu par le président de la République.

Dimanche 20 janvier au Grau-du-Roi (Gard), un chauffeur de bus a refusé à Amaury Martin, handicapé qui se déplace en fauteuil roulant, de monter dans son bus, rapporte France Bleu Vaucluse. Amaury Martin, originaire de la commune du Thor (Vaucluse), a contacté les députés du Vaucluse et du Gard. Il a également demandé à être reçu par Emmanuel Macron pour que les droits des personnes handicapées soient respectés au quotidien.

"Là, c'est stop !"

"Le chauffeur a refusé de me monter dans le bus, explique le jeune homme de 28 ans à France Bleu Vaucluse. Il a dit que le bus n'était pas accessible pour les personnes handicapées. C'est faux car il y avait le logo 'accessibilité handicapé' sur une des portes. Le bus pouvait s'abaisser avec des vérins hydrauliques. Le chauffeur n'a pas voulu le faire car il était en retard de quinze minutes."

Amaury Martin assure que ce "n'est pas la première fois que ça arrive" et il a porté plainte. 'Là, c'est stop ! Ça me donne la force de casser les portes pour rencontrer le président de la République". La secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a également été alertée.

Jean Luc Gibelin, l'élu en charge de la mobilité pour la région Occitanie, plaide "l'erreur" et assure que l'autocollant "accessibilité handicapé" n'aurait pas du figurer sur ce bus Lio qui, selon lui, "n'est pas habilité à transporter des personnes à mobilité réduite".

Vous êtes à nouveau en ligne