AVC, tous concernés, même sur la plage

Pas de trêve estivale pour l'association "AVC tous concernés". Les bénévoles sillonnent les plages de la Nouvelle-Aquitaine pour sensibiliser le grand public aux accidents vasculaires cérébraux. 

AVC toutes les 4 minutes en France

140 000 nouveaux cas d’accidents vasculaires cérébraux, soit un toutes les quatre minutes se produisent chaque année en France. D'où l'importance de sensibiliser le grand public même durant les vacances.

Prévention sur les lieux de vacances

L'association "AVC tous concernés" fait la tournée des plages cet été pour informer et faire de la prévention. Les bénévoles donnent des informations mais ils effectuent aussi des tests pour repérer d'enventuels problèmes d'hypertension ou d'arythmie cardiaque, deux des principaux facteurs de risques aux côtés d'une mauvaise hygiène de vie.

En Nouvelle-Aquitaine on a 2 AVC par heure. Alors si on y ajoute les gens qui viennent en vacances sur le littoral, ça représente 18 millions de personnes d'où l'idée de faire de la prévention.

Philippe Meynard , Président de l'association "AVC Tous Concernés"

 Des signes qui doivent alerter

Lorsqu'un AVC se produit, chaque minute compte. Plus la prise en charge est rapide, plus les chances de survie augmentent. C'est pourquoi il est primordial de connaître les signes qui doivent donner l'alerte :

- engourdissement ou paralysie du visage

- faiblesse d'un ou plusieurs membres d'un côté du corps

- difficultés à parler

- perte de la vision d'un oeil

- problèmes de coordination des membres et perte d'équilibre. 

2ème cause de mortalité en France

Rappelons enfin que l'AVC est la deuxième cause de mortalité en France et même la première chez la femme. Il est aussi la première cause de handicap chez l'adulte. 

Vous êtes à nouveau en ligne