Antarctique : un aventurier tétraplégique se lance à la conquête du continent blanc

FRANCE 3

Samuel Marie, un Grenoblois est devenu tétraplégique après un tragique accident. Il a décidé de montrer qu'en fauteuil tout est possible, même rejoindre l'Antarctique. Il est le premier à l'avoir fait.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est avec sa compagne, Lise, que Samuel s'apprête à boucler un nouveau pari. Un rêve dans un paysage de glace bleutée : poser ses roues sur le continent blanc. "Cet endroit fait penser à un moment d'éternité avec de la sérénité", confie-t-il. Son objectif est de repousser ses limites et celle du handicap. L'effort est conséquent et c'est une épreuve pour l'organisme, car tout est plus compliqué en fauteuil.

Au volant de son fourgon aménagé, il a parcouru 75 000 km

L'Antarctique n'est pas un coup d'essai. Le coup du sort que Samuel a vécu, il en fera sa force. Au volant de son fourgon aménagé, il a parcouru 75 000 km, traversé 22 pays. À 32 ans, l'envie de liberté du Grenoblois ne faiblit pas. Ambassadeur du possible pour la France, il poursuit sa sensibilisation partout sur le globe. "Il n'y a pas d'aboutissement, c'est juste le début de la suite. Là on est partie depuis 2 mois, c'est que le commencement. Après on va reprendre notre camion avec Lise (...) on est repartie encore pour 10 mois de déplacement", explique Samuel.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne