Aidants : ceux qui ont choisi d'accompagner un proche témoignent

France 2

La 10e Journée nationale des aidants se tiendra dimanche 6 octobre. Comme annoncé début octobre, les personnes qui aident un proche handicapé ou malade, au nombre de 11 millions en France, auront désormais droit à un congé rémunéré.

Atteint d'une myopathie depuis la naissance, Rudy Choron, 29 ans, passe en moyenne deux à trois jours par semaine chez son frère Julien. Tous les deux ont créé un blog de voyage. Régulièrement, ils vont tester l'accessibilité des villes en France et à l'étranger. Depuis dix ans, Rudy se déplace en fauteuil roulant. Ses muscles sont de plus en plus faibles et son besoin d'assistance de plus en plus grand. Pour Julien, l'investissement est psychologique et physique est lourd. Ce sont les petits riens du quotidien, qui parfois, peuvent parfois mener à l'épuisement.

1 000 euros par mois pour 6 heures d'aide quotidiennes

Le reste du temps, Rudy vit chez ses parents. Sa mère, qui n'a plus travaillé depuis sa naissance, touche aujourd'hui une allocation de 1 000 euros par mois, officiellement pour 6 heures d'aide par jour. Pour souffler, des aidantes se retrouvent une à deux fois par mois. Parmi elles, Jeannine Thiebaud, 84 ans, s'occupe de son mari malade d'Alzheimer depuis douze ans. Ici, elle peut échanger, décompresser. En France, 11 millions d'aidants familiaux ont eux aussi, à certains moments, besoin d'être aidés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne