Accessibilité des handicapés : il reste beaucoup à faire

Depuis 2011, le 30 avril célèbre la journée mondiale des mobilités de l'accessibilité. Malgré les aménagements imposés par la loi, il est toujours bien difficile pour les personnes en situation de handicap de se déplacer en toute liberté dans l'espace public.

La ville peut-être un parcours semé d'obstacles. Claire Boucher en fait l'expérience tous les jours. Atteinte d'une malformation osseuse, la moindre marche la met en difficulté. Depuis la loi de 2005, renforcée par une directive de 2016, les commerces doivent être accessibles à tous.

Au cas par cas, il faut trouver des solutions même peu coûteuses. Ici, un simple coup de sonnette et le commerçant apportent son aide.

Jusqu'à fin 2018 pour s'équiper

Certains ont pris du retard et faute de mise aux normes, ils risquent une amende élevée. Ils ont jusqu'à fin 2018 pour s'équiper. Les villes doivent aussi évoluer comme dans le centre de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) où le trottoir a été abaissé, mais certains carrefours restent inadaptés. Des solutions sont développées comme ces bandes rugueuses aux passages piétons.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne