Trisomie 21 : l'amniocentèse n'est plus inévitable

France 2

Du nouveau dans le dépistage de la trisomie 21. L'amniocentèse pourrait être évitée à l'avenir grâce à un test ADN.

Beaucoup de futures mamans redoutent l'amniocentèse, cet examen délicat qui permet de dépister la trisomie 21 chez le foetus en prélevant du liquide amniotique. Cette pratique invasive et douloureuse représente un danger de fausses couches et de mort foetale dans 0,5% des cas. Bonne nouvelle : l'amniocentèse pourra désormais être évitée et remplacée par un simple test ADN.

Une simple prise de sang peut suffire

Cette alternative, gratuite et beaucoup moins invasive, est déjà pratiquée depuis plus d'un an au CHU de Rennes et de Brest, ainsi que dans deux maternités parisiennes. Le test est effectué durant le premier trimestre de grossesse et permet d'analyser l'ADN du bébé à partir d'une prise de sang chez la mère. Si le résultat s'avère positif, les futures mamans ne pourront pas échapper à l'amniocentèse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne