Santé : le mystère des bébés malformés

France 3

Entre 2007 et 2015, plusieurs cas de bébés nés sans main ou seulement avec une partie de leur avant-bras ont été recensés dans trois communes en France, dans l'Ain, la Loire-Atlantique et la Bretagne.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un petit garçon de 8 ans a appris à vivre sans main droite. Mais personne ne connaît la cause de sa malformation : il n'y a ni maladie génétique ni prise de médicaments ou de drogues pendant la grossesse. Comme lui, sept bébés sont nés avec un même handicap dans un rayon de 17 kilomètres autour de Druillat (Ain) entre 2009 et 2014. "Les seuls points communs qu'on avait, c'était de vivre à proximité de champs", témoigne Mélanie Vitry, la mère du petit garçon.

Aucune cause encore établie

Pendant cette période, ces malformations d'ordinaire rarissimes ont été ici 58 fois plus fréquentes que la normale, selon le registre régional qui a donné l'alerte. À Mouzeil (Loire-Atlantique), trois bébés en deux ans, de 2007 à 2008, sont aussi nés sans bras ou sans main. Les habitants sont inquiets quant à l'air et l'alimentation. Alertée également sur quatre autres cas dans le Morbihan, Santé publique France a communiqué jeudi 4 octobre le résultat de son enquête. Aucune cause précise n'a pu être établie. Afin d'améliorer la surveillance des malformations congénitales, Santé publique France propose de créer une fédération des six registres régionaux mais en Rhône-Alpes, ce registre est menacé par la fin des subventions annoncée par le Conseil régional.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne