Quelles sont les complications du cytomégalovirus contracté pendant la grossesse ?

C’est l'une des infections materno-fœtales les plus courantes et pourtant elle reste encore peu connue : le cytomégalovirus. Rencontre avec Pia, une petite-fille handicapée dont la famille se bat au quotidien. 

CMV, derrière ces trois lettres se cache le cytomégalovirus. Un virus qui appartient à la même famille que celui des herpès cutané et génital ou encore de la varicelle. Bénin, il peut cependant avoir des conséquences dramatiques sur le foetus lorsqu'il est contracté durant la grossesse.

Le CMV se transmet par contact avec la salive, les larmes, l'urine ou encore les sécrétions génitales... Les signes sont peu typiques : fièvre, fatigue, maux de tête, ganglions ou encore courbatures. Pour cette raison, l'infection passe souvent inaperçue.

Si la plupart des nouveaux-nés infectés ne développent pas de handicap, on dénombre cinquante cas graves par an.
Parmi eux, Pia, une petite fille de 3 ans. Elle est sourde, ne parle pas et ne marche pas. Depuis l'âge de 3 mois, elle est continuellement stimulée et soignée pour ses retards psychomoteurs grâce à prise en charge multiple : ergothérapie, orthophonie, kinésithérapie.

Vous êtes à nouveau en ligne