Il devient papa grâce à son sperme congelé depuis 23 ans

Grâce à une fécondation in vitro unique en son genre, un bébé est né en juin 2015 à partir de spermatozoïdes vieux de 23 ans. Son père avait eu recours à l'autoconservation de sperme, à l'âge de 15 ans, alors qu'il était atteint d'un cancer. La naissance n'a été révélée que la semaine dernière à la presse australienne et britannique, le nourrisson allant bientôt avoir 6 mois.

Xavier Powell, né le 17 juin 2015, a été conçu par fécondation in vitro (FIV) dans le Queensland (Australie) et aussitôt surnommé le plus ancien bébé du monde par la presse anglo-saxonne. Le petit garçon est récemment rentré dans le livre du Guinness World Records.

À l'âge de 15 ans, Alex Powell, le père, a appris qu'il avait un type rare de cancer qui affecte les ganglions lymphatiques - le lymphome de Hodgkin. Bien que jeune adolescent, sa mère lui avait conseillé de congeler son sperme avant de subir une chimiothérapie pouvant le rendre stérile.

Une vingtaine d'années plus tard, Alex Powell, entre temps guéri, décide d'avoir un enfant par fécondation in vitro avec sa femme Vi Nguyen, à la fin de l'année 2013. La FIV a eu lieu le 24 septembre 2014.

M. Powell a déclaré à propos de la naissance de son fils, dans une interview avec 9News : "Pour moi, c'est une sorte de sentiment dans la vie que vous voulez revivre chaque instant si vous le pouvez." Il a ajouté qu'ils pourraient essayer d'avoir un deuxième enfant en utilisant la même méthode.

Avant lui, un enfant est né en 2002 à partir de gamètes qui avaient passé 21 ans dans des ampoules maintenues à -196°C.

Dans un rapport publié par The Guardian, Allan Pacey, andrologue à l'université de Sheffield déclare qu'il "y a très peu d'activité au niveau cellulaire, il n'y a pas d'activité enzymatique, ni de transcription de l'ADN et le système métabolique est éteint". Selon les experts, le sperme pourrait être cryoconservé pendant des siècles et encore dégelé en toute sécurité pour féconder un ovule.

Vous êtes à nouveau en ligne