Hypertension artérielle : la grossesse et la ménopause sont des périodes à risque pour les femmes

Un tensiomètre.
Un tensiomètre. ( / MAXPPP)

À l'occasion de la journée mondiale de l'hypertension, dimanche, la Fédération française de cardiologie alerte les femmes sur deux périodes risquées de leur vie : la grossesse et la ménopause.

Il y a un vrai risque d'hypertension artérielle chez les femmes au moment d'une grossesse ou de la ménopause. C'est le message délivré par la Fédération française de cardiologie à l'occasion de la journée mondiale de l'hypertension, dimanche 14 mai. 

Si elle n'est pas repérée et correctement traitée, l'hypertension peut déboucher sur des maladies cardio-vasculaires et des accidents vasculaires cérébraux. C'est la maladie la plus répandue dans le monde. En France, 11 millions de personnes sont hypertendues et 4 millions l'ignorent. 

"J'ignorais la gravité de la maladie"

Nicole se souvient du jour où elle a appris qu'elle souffrait d'hypertension. C'était au début de sa ménopause, lors d'une soirée avec des amis. L'un d'eux avait apporté un tensiomètre. Nicole a essayé et sa tension était "très élevée", ce qui l'a surprise. "C'est vrai que j'étais un peu 'speed', comme on dit, mais je n'avais pas de vertiges, pas de maux de tête, pas de troubles visuels", raconte-t-elle.

Je découvrais un genre de maladie dont j'ignorais vraiment la gravité donc j'ai eu un traitement que j'ai toujours. C'est quand même très important. Nicole, atteinte d'hypertension artérielleà franceinfo

Aujourd'hui, elle veut alerter les autres : "Il ne faut pas négliger l'hypertension parce que dans les risques cardio-vasculaires c'est quand même le risque numéro un. Il faut prendre ce traitement."

La moitié des femmes de 65 ans

À la ménopause, les hormones œstrogènes diminuent progressivement provoquant un épaississement des parois des artères qui deviennent plus rigides. Au fil des ans le risque d'hypertension augmente. A 65 ans, cette hypertension touche 50 % des femmes. Une femme doit donc mesurer régulièrement sa pression artérielle pour agir aussitôt qu'une hypertension apparaît. Pour limiter le risque, le mieux est d'avoir une bonne hygiène de vie : éviter de consommer trop de sucres, de graisses saturées, de sel, limiter l'alcool et le tabac et pratiquer une activité physique régulière.

10 à 15% des femmes enceintes

La grossesse est un autre moment particulièrement délicat dans la vie d'une femme. 10 à 15 % des femmes enceintes développent une hypertension artérielle, notamment lors de leur première grossesse. Cette hypertension est la conséquence du développement imparfait du placenta qui nourrit le fœtus. Elle apparaît le plus souvent à partir du deuxième trimestre de grossesse.