Enceinte d'un bébé métis, l'actrice Ariane Brodier dénonce les insultes racistes sur sa grossesse

Le rugbyman Fulgence Ouedraogo et la comédienne Ariane Brodier à Roland Garros, à Paris, le 5 juin 2017.
Le rugbyman Fulgence Ouedraogo et la comédienne Ariane Brodier à Roland Garros, à Paris, le 5 juin 2017. (DAVID NIVIERE/SIPA / DNPHOTOGRAPHY)

Compagne du rugbyman Fulgence Ouedraogo, la comédienne et animatrice publie de nombreuses photos sur sa grossesse. Elle dit recevoir de nombreux commentaires racistes sur son futur enfant, ainsi que des remarques sexistes sur sa grossesse.

"Mon bébé, mon amour qui se fait déjà critiquer sur les réseaux sociaux à cause de son métissage , car oui chaque jour je subis des insultes racistes." Enceinte de huit mois, la comédienne Ariane Brodier a publié un post sur son compte Instagram, jeudi 28 décembre, dans lequel elle dit recevoir de nombreux commentaires racistes"des menaces de mort et d’autres mots horribles."

Compagne du rugbyman Fulgence Ouedraogo, l'actrice de Camping paradis publie régulièrement des photos de sa grossesse sur les réseaux sociaux, et reçoit  de nombreuses remarques sexistes à ce sujet : "Je suis fière de mon bidon, même si certains me disent que je suis une vache sur le point de vêler", écrit-elle. 

"Certains me disent que je suis une vache"

"Quelle honte de tenir ce genre de propos à l'aube de 2018. Je voulais juste vous dire que je continuerai à sourire et à être heureuse, n’en déplaise à certains, peut-être des jaloux car j’avoue, j’ai beaucoup de chance."

Capture écran du compte Instagram d\'Ariane Brodier, vendredi 29 décembre 2017.
Capture écran du compte Instagram d'Ariane Brodier, vendredi 29 décembre 2017. (ARIANE BRODIER)

Agée de 38 ans, Ariane Brodier encourage les femmes qui souhaitent avoir un enfant : "Ma maman tenant une ferme laitière, j’ai beaucoup d’affection pour les vaches mais en l’occurrence, je montre mon bidon pour celles et ceux qui connaissent mon parcours, pour donner de l’espoir à celles qui n’ont pas eu encore la chance d’enfanter, pour dire qu’à 38 ans, c’est possible d’attendre un bébé", réplique-t-elle. Cette mise au point a fait réagir plusieurs internautes, détaille le Huffington Post. "Tu redonnes espoir à des femmes comme moi", "Ne pensez qu'à vous et votre famille", écrivent-ils.

Vous êtes à nouveau en ligne