Scandale de la Dépakine : l’État condamné pour carence fautive

FRANCE 3

Pour la première fois, l’État est condamné dans le scandale de la Dépakine. Cet anti-épileptique présente un risque élevé de malformation congénitale chez les femmes enceintes. Trois familles seront indemnisées par l’État.

Le jugement fera date. Pour la première fois, la responsabilité de l’État a été reconnue dans le scandale de la Dépakine. Il devra indemniser cinq enfants, victimes de ce médicament pris contre l’épilepsie. Pris par des milliers de femmes enceintes, il a entraîné des malformations et des troubles autistiques. Le tribunal a estimé que l’Agence du médicament avait tardé, une fois le risque connu, à informer les patientes.

Entre 20 000 et 157 000 euros par enfant

Le montant des indemnités atteindra entre 20 000 et 157 000 euros par enfant. Pour Marine Martin, à la tête de l’association qui porte ce combat, ce n’est pas suffisant. "Je suis en colère, parce que là, me dire que je vais devoir annoncer ça aux familles, je sais qu’elles vont être très en colère, qu’elles vont avoir l’impression d’être spoliées", affirme la porte-parole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne