Dépakine : un scandale sanitaire à venir

France 3

Le scandale sanitaire Dépakine, du nom de ce médicament donné aux femmes enceintes, prend de l'ampleur.

Pour la présidente de l'association des victimes, les autorités de santé ont enfin pris la mesure du dossier Dépakine. Une étude menée par l'Agence du médicament et l'Assurance maladie a révélé qu'entre 2007 et 2014, 14 322 femmes enceintes prenaient de la Dépakine. On estime donc à 3 200 le nombre d'enfants nés qui souffriraient de séquelles physiques ou mentales sur cette période.

Des études datent des années 80

La Dépakine étant sur le marché depuis 1967, ce sont des dizaines de milliers d'enfants qui seraient concernés. Les premières études liant la Dépakine avec les malformations physiques des foetus remontent aux débuts des années 80 et celles évoquant des troubles autistiques du début des années 90. Pourtant, la notice du laboratoire Sanofi destinée au médecin n'en parle pas avant 2006. Le nombre des victimes est d'autant plus important que la molécule du médicament est commercialisée dans 130 pays.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne