Dépakine

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur les conditions d'autorisation et de commercialisation des anti-épileptiques Dépakine et leurs risques quand ils sont administrés à des femmes enceintes.

Cette enquête a été ouverte fin septembre pour blessures involontaires et tromperie aggravée et le service de gendarmerie spécialisé dans les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) va être saisi.

Les médicaments à base de valproate (Dépakine commercialisé par Sanofi Aventis, génériques et dérivés) servant à traiter l'épilepsie et certains troubles psychiatriques présentent en effet un "risque élevé de malformations congénitales" et le risque accru de troubles neuro-développementaux (autisme, retard d'acquisition du langage et/ou de la marche jusqu'à 30 à 40% des cas) pour les enfants exposés in utero.

plus
Des pillules de Depakine, médicament contre l\'épilepsie soupçonné d\'avoir de graves conséquences sur la santé des foetus, le 18 mai 2017.

Le ministère de la Santé veut mieux informer les victimes potentielles de la Dépakine

Un jeune homme à la vie brisée en raison de la prise de Dépakine par sa mère durant la grossesse a obtenu 1,3 million d\'euros du fonds d\'indemnisation dédié, selon son avocat.

Un jeune homme victime de la Dépakine obtient 1,3 million d'euros d'indemnisation

Marine Martin, présidente de l\'Apesac, le 28 mai 2016.

Antiépileptiques dangereux pour les fœtus : si "l'Agence de santé est défaillante", "le principal responsable, c'est quand même le laboratoire"

Une femme prend de la Dépakine, le 24 août 2016, à Paris. 

Dépakine : Sanofi refuse d'indemniser les victimes

Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.

Dépakine : les victimes en colère contre le laboratoire

Photo d\'illustration.

Rejets toxiques : Sanofi ferme l'usine de Mourenx

La Dépakine est un médicament anti-épileptique commercialisé par les laboratoires Sanofi. 

INFO FRANCEINFO. L'usine Sanofi qui fabrique la Dépakine dans les Pyrénées-Atlantiques émet des rejets toxiques bien au-delà des normes

Dépakine : un silence coupable

Surdosage accidentel : une famille porte plainte

Le Premier ministre Edouard Philippe à l\'Assemblee Nationale, le 10 octobre 2017

VIDEO. Vifs échanges entre Edouard Philippe et le député François Ruffin sur la Dépakine et le patron de Sanofi

La Dépakine aurait été prescrite à plus de 10 000 femmes enceintes entre 2007 et 2014, affirme \"Le Canard enchaîné\" dans son édition du 10 août 2016.

Scandale de la Dépakine : la justice saisie pour une action de groupe, la première dans le domaine de la santé

La Dépakine était prescrite pendant la grossesse pour traiter l\'épilespie ou les troubles bipolaires.

Santé : le scandale de la Dépakine

La Dépakine était prescrite pendant la grossesse pour traiter l\'épilespie ou les troubles bipolaires.

La Dépakine a provoqué en France entre 2 150 et 4 100 cas de malformations majeures chez les nourrissons depuis 1967

Bientôt un pictogramme \"danger\" sur les boîtes de Dépakine.

VIDEO. Les questions sur la Dépakine "gonflent" le directeur médical de Sanofi

Dépakine : un silence coupable

VIDEO. "Envoyé spécial" : Dépakine, un silence coupable

Pour l\'avocat des victimes de la Dépakine, \"la laboratoire Sanofi savait\".

VIDEO. Dépakine : "Le laboratoire Sanofi savait", affirme un avocat des victimes

La Depakine, un médicament administré à plus de 14.000 femmes enceintes qui a provoqué des malformations congénitales

Un an après... le scandale de la Dépakine

Une femme prend de la Dépakine, le 24 août 2016, à Paris. 

Médicaments : quelles autorisations pour la mise sur le marché ?

Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.

Sanofi : les victimes de la Dépakine se mobilisent

Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.

Dépakine : les victimes se rassemblent

Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.

Dépakine : les familles s'organisent

Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.

Scandale de la Dépakine : des victimes lancent une action de groupe contre Sanofi

La dépakine, médicament antiépileptique dont les risques pour les foetus sont connus, aurait été prise par plus de 10 000 femmes enceintes entre 2007 et 2014.

Santé : vers une indemnisation des victimes de la Dépakine

La Depakine, un médicament administré à plus de 14.000 femmes enceintes qui a provoqué des malformations congénitales

Santé : les victimes de la Dépakine vont être indemnisées

Marine Martin, présidente de l\'Apesac, en 2016.

Le fonds d'indemnisation va permettre la prise en charge de "milliers d'enfants" victimes de la Dépakine

Une femme prend de la Dépakine, le 24 août 2016, à Paris. 

Dépakine : les députés donnent leur feu vert à la création d'un fonds d'indemnisation

Depakine: plusieurs générations d'enfants handicapés ?

La molécule de base de cet antiépileptique, le valproate de sodium, présente des risques élevés pour la santé du fœtus. 

Des juges d'instruction vont enquêter sur le scandale de la Dépakine, un antiépileptique présentant des risques pour le fœtus

Scandale de la Dépakine : "La reconnaissance de l'État est un moment crucial"

Scandale de la Dépakine : plus de 14 000 femmes enceintes concernées

La Dépakine aurait été prescrite à plus de 10 000 femmes enceintes entre 2007 et 2014, affirme \"Le Canard enchaîné\" dans son édition du 10 août 2016.

Dépakine : un scandale sanitaire à venir

12

Vous êtes à nouveau en ligne