Focus sur le bien-être animal

Mieux comprendre son cheval en le traversant du regard. Un pari incroyable et réussi par une cavalière britannique qui peint sur les chevaux.

Gillian Higgins est anatomiste équine. Elle trace au pinceau, le squelette, les muscles, les tendons, et mêmes les organes sur le corps de ses chevaux pour mieux comprendre ce qui se passe quand le cheval se déplace. « Peindre le squelette et les muscles, ça permet de leur donner vie », explique-t-elle. La pression exercée sous le pied, le mouvement des vertèbres sur le dos… tout devient visible à l’œil nu !

Le bien-être animal : un enjeu pris très au sérieux

Une dizaine de métiers se sont développés en France autour du bien-être animal. Nathalie Le Coultre, de la Compagnie équestre du Musée du cheval de Chantilly, en énumère quelques-uns : « Il existe des masseurs, des kinés, des ostéopathes pour chevaux qui se focalisent sur la musculature et l’ossature du cheval. Il y a aussi des éthologues qui sont des chuchoteurs qui vont travailler sur le comportement du cheval ». Pas étonnant quand on sait que l’équitation est la troisième discipline sportive la plus pratiquée en France après le football et le tennis.

Vous êtes à nouveau en ligne