Faute d'obstétriciens, la maternité d'Orthez ferme

(La maternité d'Orthez va fermer, faute d'obstétricien © MaxPPP)

L'Agence régionale de santé confirme ce jeudi l'arrêt définitif des accouchement à la maternité d'Orthez. Le décès d'une patiente, à cause d'une erreur de l'anesthésiste, n'est pas lié. Si la maternité ferme, c'est parce qu'aucun obstétricien n'y a postulé.

Il aurait fallu recruter deux obstétriciens, pour que la maternité d'Orthez puisse continuer à fonctionner. Bien avant cet accident d'anesthésie - l'anesthésiste a reconnu avoir bu le soir du drame -, qui a depuis défrayé la chronique, l'Agence régional de santé avait fixé une date-butoir, au 11 octobre. Et personne ne s'est manifesté. "Avant le drame ils ne voulaient pas venir, comment voulez-vous les convaincre après ?" s'interrogeait le maire d'Orthez, Yves Darrigrand.

Aujourd'hui, l'ARS a tranché. Il n'y aura plus d'accouchements à Orthez. La maternité va fermer, et être transformée en "centre périnatal de proximité" . Cela dit, les accouchements étaient déjà suspendus depuis la fin septembre, depuis la mort d'une patiente.