Les essais thérapeutiques, un marché à 4,4 milliards d'euros

FRANCE 3

Sur le plateau de France 3, Jean de Kervasdoué confie son expertise sur le marché des essais cliniques.

Les essais thérapeutiques sont au cœur de l'actualité de ce vendredi 15 janvier, après l'accident survenu lors de tests réalisés à Rennes (Ille-et-Vilaine). Jean de Kervasdoué est l'invité du Soir 3. Selon lui, il n'y aura "aucune" conséquence majeure après l'essai thérapeutique mené en Ille-et-Vilaine. Le secteur des essais ne devrait pas modifier ses habitudes.

Néanmoins, l'accident de Rennes est "très surprenant" pour le spécialiste des politiques de santé, car avant les essais sur l'homme, les produits sont testés à des doses bien plus élevées d'abord sur des souris, puis sur des singes. Les cobayes humains ne reçoivent que 1/300e à 1/500e des doses administrées aux animaux.

Surdosage, mélange...ou acte de malveillance ?

"Les hypothèses les plus probables, c'est qu'il y a eu un surdosage, un mélange de molécules [...] quelqu'un qui a voulu nuire au laboratoire ou à l'entreprise en mettant des produits toxiques", poursuit Jean de Kervasdoué. La pratique des essais, bien qu'encadrée, demeure risquée.

Selon le spécialiste, aujourd'hui, "les grandes découvertes sont faites dans les universités". Mais pour que les traitements puissent arriver sur le marché et être commercialisés, il faut beaucoup de temps et d'argent. D'où l’intervention des grandes entreprises, indispensables pour que les essais soient menés. Chaque année, 4,4 milliards d'euros sont investis dans la recherche par les laboratoires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne