Essai thérapeutique de Rennes : le laboratoire assure que toute l'étude était en règle

FRANCE 3

Trois enquêtes, judiciaire et administrative, sont en cours pour déterminer les raisons de ce drame. Le point avec France 3.

L'essai clinique d'un médicament à Rennes a viré au drame. Six patients ont dû être hospitalisés, l'un d'entre eux est en état de mort cérébrale. Au total, 90 personnes ont participé à cet essai réalisé dans des conditions habituelles. Clément Moiret, volontaire sur un autre essai thérapeutique, était présent au laboratoire de recherche en début de semaine, au moment où les premiers symptômes alarmants sont apparus. "Une personne qui parlait beaucoup a dit qu'il avait un peu mal à la tête, mais que c'était très supportable. Dans l'après-midi, on voit le Samu arriver, on voit la personne qui allait très bien le midi partir avec le Samu. Jouer avec sa santé, c'est sûr qu'il en faut, mais moi je n'y retournerai pas", confie le jeune homme à France 3.

Aucune crainte ?

La direction du laboratoire de recherche assure pour sa part que l'étude s'est déroulée dans le respect des règles. "On a respecté la règlementation, on a fait les recherches telles qu'elles étaient prévues, on n'a pas noté de dysfonctionnements dans le déroulé de l'étude, donc on n'est pas en situation de crainte", explique François Peaucelle, directeur général de Biotrial. Pour le moment on ignore toujours si c'est un accident de dosage ou une anomalie liée à la structure de la molécule testée.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne