Essai thérapeutique à Rennes : s'agit-il d'un surdosage ?

FRANCE 3

Sylvain Lequesne fait le point pour France 3 sur l'accident grave qui s'est produit lors d'un essai à Rennes. Six personnes sont hospitalisées.

Un essai thérapeutique mené à Rennes (Ille-et-Vilaine) a mal tourné. Un "accident grave" s'est produit, a annoncé ce vendredi 15 janvier la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Six personnes, dont une en état de mort cérébrale, sont hospitalisées au CHU de Rennes, où se trouve Sylvain Lequesne. Peu d'informations ont filtré sur les six patients.

"On sait seulement qu'il s'agit de six hommes âgés de 28 à 49 ans. Ce sont eux qui ont absorbé les doses les plus fortes du médicament qui était testé ici", rapporte le journaliste de France 3. Une enquête a été ouverte. Elle va se concentrer notamment sur Biotrial, le centre de recherche qui menait l'essai.

Un laboratoire connu pour son sérieux

"Une inspection technique a déjà débuté aujourd'hui, dans les locaux rennais de l'entreprise. Biotrial est un laboratoire créé en 1989, agréé par le ministère de la Santé, qui emploie 300 personnes dans le monde, dont 200 ici à Rennes", explique le reporter. Deux inspections de routine, menées en 2014, "n'ont rien révélé d'anormal".

Biotrial, connu pour son sérieux, réalisait cet essai pour Bial, un grand groupe pharmaceutique portugais. "C'est ce groupe portugais qui a fabriqué la molécule. Est-ce la nature même de la molécule qui est en cause, ou s'agit-il d'un surdosage ? C'est ce que devront déterminer les enquêteurs", conclut Sylvain Lequesne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne